Calico, Désert de Mojave

calico-1 Les villes et village fantômes sont légion aux Etats-Unis, notamment dans l’Ouest du pays. Si certains sont difficiles d’accès, d’autres sont aujourd’hui activement exploitées pour le plaisir des touristes de passage.

Calico, situé en plein désert de Mojave, près de plusieurs filons d’argent, est un de ces villages abandonnées qui fut restauré dès les années cinquante par un philanthrope, un certain Walter Knott. Quinze ans plus tard, Knott fit don de sa ville fantôme au comté de Bernardino et le site devint alors un parc régional.

calico-2 On peut donc aujourd’hui visiter Calico. Ses bâtiments, pratiquement tous en bois, sont bien entendus des répliques des bâtiments d’époque à l’exception de cinq d’entre eux. Grâce à de nombreux volontaires et employés, l’atmosphère du lieu vous plongera dans le quotidien de la fin du XIXe  siècle, début XXe.

Site officiel : www.calicotown.com
Note : Calico se trouve entre Los Angeles et Las Vegas, sorties 191 et 194 de l’Interstate 15, à l’Est de Barstow.

Une pensée sur “Calico, Désert de Mojave

  • février 28, 2010 à 1:40
    Permalink

    À la fin du 19e siècle, Calico produisait du minerai d’argent et de borate pour une valeur de plusieurs millions de dollars. Avec une population de 1200, 22 saloons ou tavernes, un quartier chinois, la ville de Calico était une des plus importantes de la Californie d’alors !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *