Les chutes du Niagara

niagara1Soyons brefs et soyons clairs : les chutes américaines ne forment qu’une fraction des chutes du Niagara, la formation la plus imposante en fer à cheval se trouvant du côté canadien. Préparez donc votre voyage en connaissance de cause.

Située à cheval entre l’état de New York, et la province canadienne de l’Ontario, cette formation naturelle a attiré des touristes depuis toujours.

De part et d’autre des chutes se trouvent deux villes, Niagara Falls Ontario, et Niagara Falls New York. Une rivalité certaine existe entre ces deux communes qui cherchent à tirer parti du tourisme régional. Côté canadien, ce sont casinos, parcs d’attractions et atmosphère de carnaval dans le centre, le reste de cette ville canadienne étant relativement déprimé économiquement. Côté américain, même scénario avec moins d’effet.

Un pont enjambe la gorge en aval des chutes : c’est la frontière Canado-Américaine. Attention, on ne la croise pas comme l’on croise la frontière Franco-Espagnole d’Hendaye ! À moins d’avoir tous les visas requis, d’avoir vos papiers en règle et une bonne raison de traverser la frontière, ce point de passage n’est ni une curiosité ni un jeu.

Été comme hiver, les chutes attirent touristes du monde entier, soyez donc prêts à affronter les foules et les files d’attente.

Nos recommandations :

Côté canadien

Côté américain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *